Faceapp ou protection des données : Y-a-t-il un choix à faire?

Depuis quelques semaines, nous remarquons que les burkinabè comme leur confrères Africains vieillissent sur leur photos de profil, leur statuts et même dans leurs publications qu’ils postent sur les réseaux sociaux.
Et cela grâce à Faceapp qui est une application mobile gratuite disponible sur Android et IOS et qui n’a aucun lien avec Facebook comme on pourrait le penser à cause de la racine <face>

Plus près de nous, la soudaine vitalité de l’application fait craindre des risques potentiels autour de la vie privée..
L’application, qui fait appel à une intelligence artificielle pour modifier votre visage, « est la propriété d’une société basée en Russie et les utilisateurs doivent fournir un accès complet et irrévocable à leurs photos et à leurs données personnelles »,

FaceApp est actuellement l’une des applications gratuite la plus téléchargée sur Google Play, ou elle a acquis plus de 100 millions d’utilisateurs.

Le patron de la société russe, Laroslav Gontcharov, a pour sa part assuré dans une interview au Washington Post que Wireless App n’utilisait pas les photos pour d’autres utilisations que l’application et que la plupart des photos étaient détruites de ses serveurs dans les 48 heures après leur téléchargement. Il a aussi affirmé que si la société était bien basée en Russie, les données des utilisateurs n’y étaient pas transférées.

Entre alarme et contre-alarme

En tant qu’utilisateur nous devons retenir que si les uns redoutent la violation de la vie privée, pendant que d’autres nous rassurent, la prudence est de mise dans se monde où tout est devenu source et outils de domination et de surveillance.
Également sans compter qu’au delà de la satisfaction de voir ce à quoi pourrait ressembler dans quelques années,l’application ne procure pas à priori ce que l’on peut appeler une valeur ajoutée.

Au delà de Faceapp, avant d’utiliser une application ou les outils tics mis à notre disposition nous devons nous posés 3 questions cruciales

  1. Quelle est la valeur ajoutée que cet outil nous apporte?
  2. Quel est mon niveau de contrôle par rapport à la protection de mes données?
  3. Quels sont les intérêts et les enjeux de celui qui qui met l’outil à ma disposition?

Internet et ses outils apparaît de nos jours non pas seulement comme un couteau à double tranchant mais un couteau à double intention. Car le couteau du cuisinier est le même qui peut servir à l’assassin.
Les TICS sont et demeurent avant tout des outils.

Ne prenons pas le risque de devenir utilisé à la place de utilisateur

Rendez-vous lundi 22juillet 2019 pour un autre article sur des astuces et précautions pour une utilisation saine des réseaux sociaux

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :