BURKINA FASO : Les TICS au service de la redevabilité

La corruption est la perversion ou le détournement d’un processus ou d’une interaction avec une ou plusieurs personnes dans le dessein, pour le corrupteur, d’obtenir des avantages ou des prérogatives particulières ou, pour le corrompu, d’obtenir une rétribution en échange de sa complaisance. Elle conduit en général à l’enrichissement personnel du corrompu ou à l’enrichissement de l’organisation corruptrice (groupe mafieux, entreprise, club, etc.2). Il s’agit d’une pratique qui peut être tenue pour illicite selon le domaine considéré (commerce, affaires, politique…) mais dont le propre est justement d’agir de manière à la rendre impossible à déceler ou à dénoncer.

Au Burkina Faso, ces sept (07) dernières années, l’engouement des populations pour le numérique ainsi que le développement technologique a suscité l’utilisation de ce support dans de nombreux domaines. Ainsi de plus en plus d’organisations utilisent le numérique dans leurs initiatives 

La lutte anti-corruption et la recherche de la redevabilité sont également transposées sur des supports numériques afin de permettre de profiter des avantages qu’offre ces supports qui sont notamment la rapidité, l’accessibilité et parfois l’anonymat.

 La plateforme Veenem Anti-Corruption

Veenem Anti-Corruption (Veenem AC) est une plateforme numérique qui a été lancé par le Réseau National de lutte Anti-Corruption (REN-LAC) et ses partenaires en 2017 à Ouagadougou.

Cette plateforme est un puissant outil de veille et de contrôle de l’action publique pour une lutte efficace contre la corruption au pays des hommes intègres.

Veenem Anti-Corruption a pour but de faciliter les dénonciations de fait de corruption, faciliter l’accès du citoyen burkinabè à l’information budgétaire et promouvoir les bonnes pratiques en matière de lutte anti-corruption.

Quand dénoncer se fait en un click

Le site web www.veenem.bf possède quatre (04) rubriques :

La rubrique « Forum », qui propose chaque semaine un sujet d’actualité pour permettre aux utilisateurs de dialoguer entre eux ;

La rubrique « Publications », qui permet aux utilisateurs du portail de télécharger et/ou consulter les documents pertinents relatifs à la transparence budgétaire et à la lutte anti-corruption ;La rubrique « Bonnes pratiques », qui propose des astuces et conseils pour lutter efficacement contre la corruption.

La plus essentielle des rubriques est certainement « Dénonciations ». Elle permet aux visiteurs ou aux utilisateurs ayant un compte de dénoncer, en tout anonymat, les cas ou actes de corruption ou de fait de corruption dont ils seraient témoins ou victimes ou dont ils ont la preuve tout simplement.

Cette dénonciation est garantie par l’anonymat que confère la plateforme. Néanmoins la création d’un compte observateur anti-corruption est possible

De nombreuses dénonciations sont déjà visibles sur le site ainsi que leur provenance. Il s’agit notamment de Bama, Banfora, Bobo-Dioulasso, Bogandé, Dano, Dédougou, Dori, Fada N’Gourma, Gaoua, Koudougou, Léo, Ouagadougou, Ouahigouya, saaba, Solenzo, Tenkodogo et Yako.

Le site presimetre.bf

Le PRESIMETRE est une plate-forme de partage d’informations entre des groupes de la société civile travaillant sur la gouvernance démocratique pour renforcer la collaboration, le plaidoyer et rendre possible une réponse rapide aux dysfonctionnements dans la gestion des politiques publiques.
Il complète les mécanismes traditionnels de suivi des politiques publiques et les méthodes participatives conduites par les partenaires de Diakonia : District Community Monitoring Group, Cadre Unitaire D´Action, Comité de Suivi à la Base, Espaces de Dialogue et d´Interpellation Communautaire, Dialogues démocratiques, Budget participatif, cliniques juridiques etc. L’objectif est de créer une conjugaison des actions et pour permettre le développement des actions structurantes au-delà du conjoncturel électoral. C’est pourquoi, le programme est prévu sur une durée de cinq (5) ans afin de mener un monitoring continu, d’influer sur l’opérationnalisation des réformes démocratiques et d’accompagner la participation active et inclusive de toutes les parties prenantes au développement. Cette plateforme est à la fois une source d’informations fiables pour les citoyens et un moyen de collaboration puissant pour les différents acteurs.


La site https://www.presimetre.bf/ a été officiellement lancé le 24 février 2017 par l’ONG Diakonia en collaboration avec l’Ambassade de Suède et l’Union européenne, ce programme mobilise treize organisations de la société civile dont l’Association des blogueurs du Burkina (ABB). Dans le cadre de ses activités, l’association a initié un projet intitulé « Suivi des politiques publiques par les technologies de l’information et de la communication » qui consiste à l’utilisations des réseaux sociaux et blogs dans l’approche de redevabilité et de transparence dans la gestion « de la chose publique ». Des activités tel que les « grins Blogueurs », les campagnes de sensibilisation online, le relais de l’émission Dialogue Citoyen et les formations sont entre autres menés par l’Association.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :